repertoire-commercial

Quelle formation pour devenir vendeur de véhicules ?

Une personne qui vend des voitures conseille les futurs acheteurs. Et ce, tout en prenant en compte leur budget ainsi que leurs attentes. Persuasif et professionnel, il dispose des techniques nécessaires lui permettant de vendre des automobiles à n’importe quel client. Mais quel type de formation suivre pour devenir un excellent vendeur de voitures ?

Les différents rôles d’un vendeur de véhicules

Un commercial automobile ou un vendeur automobile a pour principale mission de vendre des autos. Cela peut être des modèles de différentes marques ou une seule marque de voiture au sein d’une succursale ou une concession. Dans le cadre de sa profession, il peut également être amené à accueillir et conseiller la clientèle sur le type de voiture qui correspond le mieux à leurs besoins. Il peut, par ailleurs, proposer aux futurs acquéreurs de monter dans la voiture, de vérifier les commandes, et même de faire un test. Ce qui permet à ces derniers d’avoir une idée précise de la qualité du véhicule et afin d’éviter les mauvaises surprises. Lorsque le vendeur parvient à convaincre un client, il peut l’aiguiller sur les diverses possibilités de financement et les conditions de reprise (si celui-ci détient une ancienne voiture). Par la suite, il pourra établir le contrat de vente. Ceci dit, si la voiture vendue est d’occasion, il doit avoir les capacités nécessaires pour évaluer sa valeur durant l’achat. Le métier de vendeur auto comprend pareillement une partie administrative attachée aux activités de commercialisation.

Les formations à suivre pour devenir vendeur de voitures

De nombreux diplômes permettent d’exercer le poste de commercial automobile. Pourtant, il est souhaitable d’avoir au moins un niveau bac+2 pour un emploi de vendeur de voitures. Généralement, c’est niveau requis par la majorité des employeurs même s’il y a des exceptions. Sur ce, pour devenir un as dans la vente automobile, il faut détenir un diplôme de niveau bac+2 dans l’un de ces domaines :

  • Un brevet en Management Commercial ;
  • Un brevet en Négociation et relation clients ;
  • Un brevet en tant que Technico-Commercial.

Bien entendu, il est tout à fait possible de poursuivre ses études par une licence pro en commerce ou en vente.

Existe-t-il des alternatifs pour ceux qui souhaitent se reconvertir ?

Il existe aussi des organismes de formation qui peuvent préparer les étudiants au métier de conseiller commercial ou de vendeur via des parcours plus courts. Cette option peut être intéressante pour les individus en reconversion professionnelle ou ceux qui souhaiteraient s’insérer dans la vie active le plus rapidement possible.

Quitter la version mobile